AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« One day I will »


 ::  :: Les annexes & plus
Partagez|

Une discussion s'impose (Rubens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Une discussion s'impose (Rubens) Mar 16 Aoû - 11:35

Rubens ♥Aly



Voila ça faisait maintenant un mois que j'étais ici et disons que je me sentais assez bien. De toute façon ça ne pouvait être que mieux que chez moi avec ma...ma...Je n'arrivais même pas à dire que c'était ma belle mère tellement que ça me faisais du mal. Surtout qu'à chaque fois que je pensais à elle je pensais à son fils et surtout à cette nuit où il est venu dans ma chambre. Mais bon je ne veux même plus y penser et me dire qu'ici rien ne m'arrivera , en tout cas pas quelque chose comme il a voulu me faire.

Mais bon en ce moment j'avais autre chose en tête, Ruben Scott un professeur qui est à l'université, mais pas n'importe quel professeur. Bon n'allez pas croire que je suis tombé sous son charme ou autre. Bon il est mignon et attirant. Mais en le voyant et surtout en entendant son nom de famille, ça me fit tout de suite tilte. En effet son nom de famille était même que celui de mon père. Mais bon il y a plein de Scott, mais lui c'était le bon Scott. J'étais allé chez moi pour chercher des information sur mon père et là se fut le choque pour moi. Mon père avait eut un fil et c'était lui. Non c'était impossible. Depuis cette découverte je n'étais pas bien du tout, comment lui dire ça, comment lui dire que je suis sa soeur, enfin sa demi soeur.

Aujourd'hui je décidais d'aller le voir. J'étais dans les couloirs et je traversais la cours pour aller au garage où il donnait des cours. Je traversais sur un pas vraiment lent, je ne savais pas comment lui dire. En arrivant dans le garage je ne trouvais personne, j'avançais un peu avant de de l'appeler.

-Professeur Scott?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Mer 17 Aoû - 20:00




Je m'étais habitué à mon nouveau train de vie maintenant. En même temps, ça faisait déjà plusieurs années que je travaillais ici, à Any Dream. En fait, je parle de nouveau train de vie mais il n'a jamais réellement changé. Quand je rentre de l'université, je pose mes affaire sur le porte manteau à l'entrée, puis je pars devant mon mini-bar. Je l'ouvre, et je me sers un verre de scotch. Je réfugie ensuite dans le congélateur de mon réfrigérateur puis y prendre trois ou quatre glaçons et les mettre dans mon verre. Ensuite, je pars m'affaler dans mon vieux fauteuil en cuir marron. Vous savez, ceux où vous vous enfoncez bien au fond, qui ont les accoudoirs arrondis. Bref, voici mes fin de journées ; je ne les échangerais pour rien au monde. Ceux sont mes moments à moi.

La cloche venait tout juste de terminer ma matinée de cours. Matinée que j'avais passé avec la même classe, dans l'atelier. Bénis soit Dieu, il y avait pas eu une seule minute de théorie. Je repoussais toujours les heures de théorie, je détestais ça. Alors toutes les deux semaines, je faisais deux heures de théorie à la suite par classe. Je préfèrerais ça à une heure toutes les semaines. Habillé de mon bleu de travail, j'attrapais une bouteille d'eau fraiche dans le petit frigo qui se trouvait dans mon bureau jusqu'à ce que j'entende quelqu'un m'appeler.

Professeur Scott ?
Intrigué, je sortis de mon bureau, la bouteille à la main. Je scrutais l'horizon, il n'y avait personne. J'attendis un petit peu jusqu'à ce qu'une jeune femme se présente sous mes yeux. Je ne la connaissais pas, et elle ne faisait pas parti de mes cours de mécanique. Il me semblait même ne jamais l'avoir croisée auparavant.

Oui ?
Sa présence en ces lieux m'intriguait. Qu'est-ce qu'une femme aussi jolie et, qui plus est, à l'air de prendre soin d'elle fait au milieu de graisse, et d'huile de vidange ? Et surtout, que me voulait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Jeu 18 Aoû - 16:37

C'est que le décor n'allait pas du tout avec moi, l'huile de vidange , du cambouis partout je faisais bien attention car bon même si je ne suis pas poupée barbie qui fait attention à ne pas se casser un ongle, je ne voulais tout de même pas me salir. Et j'étais bien obliger d'être là, je savais qu'au moins ici je pourrais lui parler et vu que je ne voyais personne, je savais aussi que je pouvais parler calmement avec lui. Quoi que je ne savais pas si la discussion allait être calme. Je me demandais même encore ce que je faisais ici, mais qu'est ce qui m'étais passé par la tête de faire des recherches ou encore allé le voir pour lui dire que c'était mon frère. Je ne me sentais pas très bien, à la place de laisser voir une fille souriante et joyeuse, là j'étais beaucoup moins souriante et aussi très préoccupé. Je ne savais pas du tout comment il allait le prendre. Il y avait deux façon de le prendre, de un bien et qu'il l'accepte et la deuxième beaucoup moins bien et là je ne savais pas du tout comment je réagirais. Mais bon je ne voulais pas penser à ça et plutôt lui parler et je verrais bien par la suite.

J'attendais donc qu'il arrive et en le voyant je n'avais qu'une envie, faire demi tour et faire comme si de rien n'était. Mais je savais très bien que ça ne servait à rien de réagir comme ça. Donc autant prendre son courage par deux mains et aller lui dire. Bon maintenant c'était par ou commencer, ça c'était dure aussi. Je le regardais ne sachant pas quoi dire.

-Bonjours voila je m'appelle Aloyssia Turner.

Bon ça c'était dit à la suite maintenant. Je me passais une main dans les cheveux signe de confusion et surtout de stress.

-Excusez moi de vous déranger. mais je dois vous parlez au sujet de....Du passé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Ven 19 Aoû - 23:55

La jeune femme se présentait à moi sous le nom d'Aloyssia Turner. Nom qui ne me disait absolument rien. Même des fois, je connais les familles des élèves qui viennent me voir mais même là, Turner ne me disait absolument rien. Elle s'était avancée vers moi et je discernais encore plus son visage. Je voyais qu'elle n'étais pas dans sa assiette, mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien me vouloir ? Avait-elle eu un problème avec un quelconque élève de mes classes et elle avait besoin d'une personne imposante et autoritaire pour se défendre ? Matthew lui avait-il confié que j'étais quelqu'un de confiance ? Je n'en avais aucune idée et ça commençait à me rendre légèrement angoissé. Le bon dans le fait de ne pas beaucoup causer c'est qu'on arrive à analyser plus facilement le comportement de ses interlocuteurs que les personnes qui causent à longueur de temps. J'observais la jeune femme, et sa manière de passer sa main dans sa chevelure blonde ne me montrait rien qui n'aille. Elle paraissait très angoissée, et emplie de stress. Puis, le question frappa le silence et mon cerveau prit un léger coup. Je dois vous parlez au sujet de.... du passé. Comment osait-elle abordée un sujet comme celui-ci ? Je ne comprenais pas, elle ne savait pas sur quel terrain elle s'aventurait. Je ne la connaissais même pas, elle faisait irruption dans mon antre et elle osait venir me parler d'une chose que je détestais. Je ne comprenais plus. La colère commençait à m'envahir mais je devais d'abord comprendre pourquoi elle me posait cette question.

Pardon ? Je crois que tu fais erreur jeune fille.

Je ne voulais pas la brusquer en lui envoyant quelque chose de méchant à la figure mais je voulais à la fois lui faire comprendre qu'elle ne devait pas jouer à ce petit jeu. Si c'était un blague, elle était de très mauvais goût.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Sam 20 Aoû - 7:37

Je savais bien que je devais le faire, lui parler. Je ne pouvais pas vivre avec ça en moi c'était tout simplement impossible et je voulais aussi avoir des explications, je ne savais pas grand chose sur lui,juste que c'était mon grand frère. Oulala , comme je n'aime pas du tout cette situation , et dire que je pensais être débarrassé, mais non là il reviens bien à la charge et je ne savais pas si c'était une bonne ou une mauvaise nouvelle. Bon c'est vrai j'avais toujours rêver d'avoir un grand frère dans ma vie qui serait là pour me protéger, surtout pendant cette nuit , j'aurais voulu qu'on me défend. Mais bon se n'était pas arrivé et c'était qu'aujourd'hui que je découvrais que j'avais un frère et se n'étais vraiment pas facile à dire.

Mais bon je prenais mon courage à deux mains et je commençais à lui dire que je devais lui parler du passé. Au moins il devait comprendre que se n'était pas un problème de cours ou encore qui concerne l'école. Mais en voyant sa tête , je comprenais tout de suite que se n'était surement pas un sujet à aborder avec lui mais pas grave. Je ne pouvais pas faire marche arrière.

-Non je ne fais pas erreur.

Comment j'allais bien pouvoir réussir à lui prouver que c'est mon frère, surtout que je savais que ça ne lui plaisait pas du tout.

-Vous êtes bien Rubens Scott? Et votre...Votre père ...Est bien partis...Quand vous...Étiez jeune?

Bon là on rentrait dans le vif du sujet et c'était vraiment dure.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Sam 20 Aoû - 10:22

Je la regardais encore et encore, et je voyais pertinemment qu'elle était tout ce qu'il y a de plus mal à l'aise mais elle ne savait dans quel pétrin elle se fourrait. Tout d'abord, je n'étais pas le genre de personne à parler de moi, de ma vie, de mon passé. Je ne suis pas le genre de personnes à avoir beaucoup d'amis, je ne suis pas le genre de personnes qui sortent souvent de chez eux, je préfère rester seul chez moi. Et cette jeune Aloyssia arrive à chamboule ma journée en prétendant venir me parler de mon passé. Je ne comprenais rien et ça commençait à sérieusement m'échauffer les autres cette histoire là. Ma mâchoire commençait à se serrer, je ne voulais pas paraitre rabat joie mais elle ferait mieux de partir alors qu'il est encore tant. Je sentais que cette histoire là allait finir en eau de boudin, j'en étais sûr. Quand sa dernière phrase pénétra mon oreille, la température monta d'une cran. Comment pouvait-elle au courant de ça ? Je n'en ai parlé à personne, absolument personne, j'en suis persuadé. Et je ne suis pas du genre à tenir un journal sur internet ou à tweeter ma vie alors je ne savais vraiment pas comment elle aurait pu être au courant.

Écoutes, je ne sais pas qui tu es, ni ce que tu me veux mais le mieux serait que revienne d'où tu viens, et que tu ne remettes plus jamais les pieds dans cette atelier.

Je n'avais pas haussé le ton mais mon ton était sec, je vous lui faire comprend qu'elle ne devait pas continuer sur ce chemin là. Je pouvais être agressif si on attaquait ce sujet sensible. Non, je ne lèverais pas la main sur elle mais je pourrais très bien arrivé à lui dire que choses méchantes, et dures à encaisser. Plus je la regardais et plus je voyais quelle était déterminée à s'aventurer sur le terrain du passé. Comment connaissait-elle mon père ? De toute façon, après le divorce de mes parents, je ne sais ce qu'il est devenu et je ne sais pas ce que la jeune femme vient faire dans l'histoire. J'espère seulement que je n'ai pas une mauvaise blague.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Sam 20 Aoû - 21:31

Et moi je commençais à savoir très bien qu'il n'était pas content de me voir, de toute façon qui serait content de voir quelqu'un qui lui parle de son passé alors qu'on fait tout pour tout oublier et moi comme une idée je venais lui gâcher sa journée. mais qu'elle idiote. Mais bon je ne pouvais pas rester comme ça et ne rien dire. C'est vrai j'aurais préférer ne rien savoir comme ça pas d'ennuis. Mais bon autant tout lui dire et savoir ce qu'il en pense.Déjà à sa première réponse quand j'avais parler de son père, je voyais bien que j'entrais dans un terrain qui n'allait pas du tout être facile.Et là je parlais de son père, oula vu sa réponse se n'était pas du tout une bonne idée. Je baissais le visage vraiment mal l'aise, je ne me sentais pas très bien. Pourtant je devait bien m'attendre à une tel réaction, mais ça faisais mal.

-Il faut qu'on parle, écoutez moi. Je sais très bien que j'ai raison. Je connais...Votre....Père.

Comment le lui prouver je ne savais pas du tout .Cela m'énervais encore plus de le voir réagir comme ça. Je lui lançais un regard noir et je fis demi tour prête à partir quand je me retournais face à lui avant de lui dire.

-Voila une preuve.

Je cherchais dans mon sac et je sortais une photo de moi étant jeune avec mon père, son père donc et je lui mettais sous son nez.

-Je n'aime pas non plus parler de mon...Passé...Cela me rappel de ... Mauvais souvenir....Mais là je le dois....
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Jeu 25 Aoû - 10:19

Elle était très déterminée et convaincue qu'elle connaissait mon père, et donc, une partie de ma vie personnelle. Vie dont je ne parlais jamais et qui me rongeait depuis toujours. Ce passé qui avait fait de moi quelqu'un que je n'avais pas choisit d'être. Le divorce, c'est lui qui a tout fait basculer, qui m'a interdit d'aimer et de fonder une famille comme tout le monde. J'étais petit, je n'ai rien pu faire. Je n'ai pas pu empêcher que mon père et ma mère se hurlent dessus à tout bout de champ. Moi, caché sous ma couette, me bouchant les oreilles, j'étais impuissant, c'était dur et ça l'est toujours aujourd'hui. Ça me fait mal de ressasser tous ses souvenirs qui m'ont marqués. Sur le moment, je commençais à détester cette Aloyssia Turner, elle me faisait me remémorer des choses que j'avais mis du temps à enterrer. En plus, elle me lançait des regards noirs comme si, encore une fois, j'étais le fautif dans l'histoire mais j'avais rien demandé bon sang ! Elle arrive et elle fout tout en l'air en prétendant des choses dont j’ignorais la vérité. J'avais envie de frapper dans tout ce qui se trouvait autour de moi : roues, établi, voiture, moteur. Je voulais tout foutre en l'air comme mon passé l'avait fait et comme cette jeune femme venait de faire. Elle me tendit une photo, bizarrement je n'avais pas envie de l'attraper, pas envie de connaître la vérité mais il le fallait, il fallait que je sache si elle disait vrai, si elle connaissait vraiment mon père. J'attrapais la photo. Une petite fille s'y trouve, je monte mon regard sur la partie supérieur de la photo, et mon corps se fige. Alors, elle avait bel et bien raison, cet homme là, qui avait l'air si heureux, était bien mon père. J'étais légèrement secoué. Alors ça voulait dire que cette jeune femme était ma demi-sœur. Mon dieu, c'est horrible à supporter, tout ça d'un coup. J'aurais voulu disparaître à cet instant précis. Faiblement, la bouche bée, je redonnais cette photo à la jeune femme. En titubant légèrement, je m'appuyais contre une des carrosserie alentours. Je ne pouvais pas y croire.

Comment tu as su qui j'étais ?

Ma voix tremblait légèrement. Je n'avais pas été aussi faible depuis un très long moment. Elle m'avait comme achevée sur place. Qu'avais-je donc fait pour mériter autant de cruauté, de mal-être ? Je ne comprenais pas. J'étais mal, cette nouvelle me marqua comme un coup de poing dans le ventre. Je fermais les yeux, il fallait que je me ressaisisse. J'avais une famille à présent, mon devoir était d'être comme tel avec cette jeune femme.

Je suis vraiment désolé d'avoir réagit aussi méchamment mais je ne comprenais pas.

Mon ton était sincère, je m'étais enfin calmé. Il me faudrait quand même du temps pour digérer la nouvelle, du temps pour me faire à cette nouvelle vie qui commençait. Je voyais, qu'en plus d'être difficile pour elle, c'était difficile pour elle. Bizarrement, j'avais envie de la prendre dans mes bras, et d'apprendre à la connaitre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Jeu 25 Aoû - 19:55

Je ne me sentais vraiment pas bien, je voulais vraiment faire demi tour, mais mes jambes me retenais , mon corps m'empêchais de partir d'ici alors que je venais de faire un si grand pas vers lui, même si lui il faisais plu de pas en arrière ce que je comprenais un peu.C'était un peu normal qu'il réagisse comme ça, je parlais de son passé et je savais que si on venaient me voir en me parlant de mon passé, j'aurais vraiment très mal réagis. Mais bon là je voulais vraiment qu'il m'écoute ou encore qu'il ne me prenne pas pour une folle ou qu'il me vire comme ça. J'avais besoin de lui dire, je ne pouvais pas rester avec ce secret en moi. Mais bon si lui il était mal, j'étais dans le même états que lui.

Donc au lieu de le faire attendre, j'allais tout de suite lui donner une photo , au moins il avait une bonne preuve là, il devait reconnaitre son père , c'était le jours de mon anniversaire quand j'étais jeune. Bon j'avais changé, mais il devait surement me reconnaitre. Enfin je ne sais pas en faite. Je gardais le regard baisser, je ne voulais pas voir les traits de son visage quand il allait reconnaitre la photo. J'avais vraiment peur, encore plus peur là. Je lui prenais la photo en gardant toujours le visage baissé.

-Vous lui ressemblez....Et j'ai...Eu...Fait des recherches....Je sais je n'aurais pas dut....

Je voyais bien qu'il était vraiment mal,ça devait être pire que moi. En tout cas c'est vrai qu'il lui ressemblait , enfin j'espère juste physiquement car moralement je n'aimais pas du tout mon père à cause de tout ce qui a bien put se passer à la mort de ma mère.Maintenant qu'il savait la vérité je ne savais pas du tout comment réagir, je repensais à mon grand frère qui était partis du jours au lendemain et dont je n'avais plus de nouvelle et en pensant à ça, je me disais que tout les gens à qui je tenais disparaissais, donc je décidais de ne pas trop m'attacher, et rien qu'en y pensant, je ne me sentais pas trop bien.

Je gardais toujours le regard baisser quand je l'entendis se faire pardonner. Je ne savais pas quoi trop lui répondre, trop de mauvais souvenir me revenais en tête.

-Vous...Avez le même caractère que lui....Mais pas grave, je comprend,ça ne fait jamais plaisir de faire renaitre le passé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Mar 6 Sep - 13:32

Alors comme ça, je tenais vraiment mon caractère mon père. Et bien ce n’était pas pour me réjouir à vrai dire. Mon père nous avait abandonné ma mère et moi et ça, je ne lui pardonnerais jamais. Et dire qu’il avait aussi fondé une autre famille et que j’avais une demi-sœur qui devait avoir à peine plus de la moitié de mon âge. C’est totalement fou, je n’arrive pas à comprendre. Enfin si, mais ça me sidère. Elle a quand même eu du cran pour venir me voir et me déballer ça. On se ressemble sur ce point quand même. On a tous les deux les couilles bien accrochés parce que moi aussi ça m’est arrivé de tomber sur de dures situations aussi, tout comme Aloyssa maintenant. Je la regardais, elle avait un air de mon père c’est vrai mais ce n’était pas très flagrant. Sa mère devait être une très jolie femme en tout cas.

Écoutes, je trouve ça super courageux de ta part d’être venu me voir et de ne pas avoir abandonné face à mon impulsivité. Et je t’en remercie.

Et bien oui quoi, que vouliez-vous de je lui dise ? Je n’avais sûrement pas envie de parler de mon père puis il fallait bien que la félicite d’avoir été aussi forte. Parce qu’on ne dirait pas comme ça mais je suis quelqu’un d’assez imposant et la demoiselle doit faire la moitié de mon gabarit. Ça doit être assez flippant tout de même. Tout à coup, automatiquement, je m'avance vers elle et je la prend dans mes bras. Je ne sais absolument pas ce qui m'a prit de faire ça mais je sentais le besoin de le faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens) Jeu 8 Sep - 11:37

C'est vrai qu'il avait un sacres caractère comme celui de notre père. De toute façon il avait la carrure pour avoir un tel caractère et ça se comprenait vu que je savais que notre père l'avais abandonné étant jeune. Donc je ne lui en voulais pas de ne pas porter mon père dans son coeur. Disons que moi c'était pareil depuis quelqu'un temps, avant j'aurais tout fait pour aider mon père, mais maintenant je voulais tout faire pour oublier la vie qu'on a eut surtout depuis qu'il c'était remis avec ma belle mère.Mais j'étais tout de même contente de voir que j'avais un demi frère plus grand que moi en plus. C'est quelqu'un comme ça que j'avais eut besoin.En entendant sa phrase je fis un sourire.

-Je ne suis pas si courageuse que ça, je suis même loin d'être courageuse.Mais je voulais vraiment te le dire, même si je dois avouer que je n'étais pas en total confiance face à ton impulsivité. Tu aurais plus impulsif, je n'aurais peut être pas réussi à tout te dire. Merci de m'avoir écouter.

Je lui fis un léger sourire, c'est vrai que je ne suis pas courageuse, la preuve quand le fils de la nouvelle femme à mon père m'a violé, je suis partis en courant au lieu de me défendre et aller voir la police. Mais d'un coup je le voyais se rapprocher de moi et me prendre dans ces bras. Là je restais tétanisé sur place, je n'aime pas qu'on me touche, je reculais tout de suite et j'étais un peu paniqué.

-Je...Je suis...Désolé....

Je reculais jusqu'à me retrouver contre la porte d'un mur.Je baissais tout de suite le visage en tremblant un peu.

-Se...Se n'est pas contre toi...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une discussion s'impose (Rubens)

Revenir en haut Aller en bas

Une discussion s'impose (Rubens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [ Discussion ] Nostalgie
» J'ai fait un rêve... et une discussion qui avait donné lieu à des posts forts intéressants
» [Discussion] La musique classique
» [Discussion] La planète Skyblog
» [Partage et discussion] GIFS LIAM
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« One day I will » ::  :: Les annexes & plus-